Nous sommes le 22 Novembre 2017, 03:58




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
 Jacques Trimbach 
Auteur Message
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Novembre 2008, 00:53
Messages: 1126
Localisation: Sorges
Message Jacques Trimbach
Bonsoir,
Jacques Trimbach nous a quittés.
Les messages de tristesse et de sympathie affluent sur les différents forums.
Nous n’avons rien à ajouter à ces commentaires émouvants.
C’est grâce à Charles Arnould, son ami et mycologue niçois que Guillaume Péan a pu intégrer sur Mycodb l’énorme travail de sa vie (la base de données bibliographiques personnelle de Jacques) sachant que par ailleurs, il a beaucoup écrit et créé.
Encouragé par cette parution, il avait doucement repris ce travail.
Peut-être pourrons-nous profiter de ses derniers écrits ?
Charles nous dira.
«Adieu à un homme hors du commun», comme dit dans son récent message, le Docteur Giacomoni.
L’équipe de Mycodb
Fichier(s) joint(s):
1988-J-Trimbach.jpg
1988-J-Trimbach.jpg [ 184.88 Kio | Vu 1519 fois ]

Fichier(s) joint(s):
Trimbach-Jacques-2009.jpg
Trimbach-Jacques-2009.jpg [ 212.95 Kio | Vu 1519 fois ]


30 Septembre 2014, 19:39
Profil Site Internet
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Novembre 2008, 00:53
Messages: 1126
Localisation: Sorges
Message Re: Jacques Trimbach
Jacques naquis le 18 septembre 1933 à Cannes.
Il est décédé à Nice le 25 septembre 2014
À l'âge de 6 ans, ses parents l'envoyèrent en Suisse avec sa sœur chez une tante à Zurich, afin de les protéger de la guerre. Il y continua ses études et passa en Suisse un diplôme de mécanicien.
A l'âge de 21 ans, il décida de rejoindre la France, où il s'engagea pour 5 ans dans l'armée en tant que mécanicien, dans le but d'aller en Indochine. C'est à ce moment là que la guerre en Indochine se termina, et c'est en Algérie qu'il partit. A la fin de son temps de 5 ans, il quitta l'armée et s'installa à Nice où il travailla comme mécanicien dans un grand garage spécialisé dans les voitures américaines. Puis il rencontra celle qui allait devenir son épouse. Ensemble ils créèrent le "Garage Trimbach et Dumas", qu'il fit fonctionner jusqu'à sa retraite.
C'est déjà dans les années 50 qu'il commença à s'intéresser aux champignons. Peu à peu le bureau du garage se transforma en véritable laboratoire de mycologie, avec microscope, réactifs, ordinateurs, etc…
Très rapidement il entra en contact avec les plus grands mycologues de l'époque : Henri Romagnesi, Robert Kühner ...
Dés 1970, il publia dans "Riviera scientifique" une nouvelle variété d'Amanita verna, la variété "decipiens".
C'était le début d'une série de publications et de la découverte de plusieurs espèces nouvelles comme Entoloma cistophilum, Peziza ninguis publiées avec Donadini, Russula cistoadelpha publiée avec Moser, etc…
Parallèlement, Jacques Trimbach avait très vite compris que l'informatique pouvait être fort utile pour la mycologie. Il commença très tôt une base de données bibliographique, et mit au point lui même un programme permettant une recherche multi-critères sur l'ensemble des données collectées. Sa ténacité lui permit d'établir en quelques années plusieurs milliers de fiches détaillées. En effet, cette base de données contient plus de 18 000 ouvrages et plus de 189 000 références bibliographiques : très précisément 43 530 taxons - 18 464 ouvrages – 189 395 références bibliographiques !. Il y travaillait encore quelques mois avant sa disparition.
Avec son accord, Charles Arnould à qui il transmettait dès le début l'ensemble de ses fichiers informatiques, les a transmis à Rémi et Guillaume Péan, les fondateurs du site web Mycodb.
Après un long processus de mise en forme pour l'adapter, Guillaume Péan a pu mettre ainsi à la disposition de tous, cette immense travail. http://www.mycodb.fr/trimbachfull.php
Trés tôt, il rejoignit la Société Mycologique de France et participa à tous les congrès de cette association. Il rencontra Marcel Bon. Ce fut le point de départ d'une longue collaboration. Ensemble ils parcouraient la France et ses pays voisins à la recherche d'espèces rares et nouvelles. Localement il animait les soirées de détermination de l'Association des naturalistes de Nice. La direction du Musée d'Histoire Naturelle de Nice, le célèbre Musée Barla, lui confia le poste d'attaché scientifique pour la mycologie. Il entreprit de donner dans les locaux du musée des cours de microscopie adaptés à l'étude des caractères microscopiques des champignons, cours qu'il assura lui même pendant plusieurs années.
Texte de Charles Arnould


16 Octobre 2014, 09:29
Profil Site Internet
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by Vjacheslav Trushkin for Free Forums/DivisionCore.
Traduction par: phpBB-fr.com