Détermination :
Membre MycoDB - Se connecter





Recherche sur MycoDB


Il y a 4 champignons qui correspondent à votre recherche par ordre de popularité :


Paralepista inversa (Scopoli) Raithelhuber (1981) Noms francais : Clitocybe inverse
Synonymes : Agaricus inversus Scopoli (1772), Flora carniolica, Edn 2, 2, p. 445 (Basionyme) Sanctionnement : Fries (1832)(index)
Agaricus infundibuliformis Bulliard (1792), Herbier de la France, 12, tab. 553 (nom. illegit.)
Agaricus suavis Persoon (1818), Traite sur les champignons comestibles, p. 209
Clitocybe inversa (Scopoli) Quelet (1872), Memoires de la Societe d'Emulation de Montbeliard, serie 2, 5, p. 235(214)
Omphalia inversa (Scopoli) Quelet (1886), Enchiridion fungorum in Europa media et praesertim in Gallia vigentium, p. 23
Lepista inversa (Scopoli) Patouillard (1887), Les hymenomycetes d'Europe, anatomie generale et classification des champignons superieurs, p. 96
Lepista flaccida var. inversa (Scopoli) Chiari (2001), Rivista di micologia, 44(2), p. 131
Paralepista inversa (Scopoli) Raithelhuber (1981), Die gattung Clitocybe (Stuttgart), 1, p. 17 (nom actuel)

References : CD 287 ; Bon p. 143 ; Marchand 127 ; Eyssartier et Roux p. 574
Groupe : Tricholomes
Classification : Basidiomycota / Agaricomycetes / Agaricales / Tricholomataceae
Comestibilite : Comestible
Commentaires : Saveur astringente. Sous coniferes, en cercles. !! Attention au risque de confusion avec les "champignons tortionnaires",Clitocybe acromelalga et Clitocybe amoenolens !!
Paralepista flaccida (Sowerby) Vizzini (2012) Noms francais : Clitocybe inverse des feuillus
Synonymes : Agaricus flaccidus Sowerby (1799), Coloured figures of English fungi or mushrooms, tab. 185 (Basionyme) Sanctionnement : Fries (1821)
Agaricus gilvus var. ß flaccidus (Sowerby) Persoon (1801), Synopsis methodica fungorum, p. 449
Agaricus limbatus Schumacher (1803), Enumeratio plantarum in partibus Saellandiae septentrionalis et orientalis, 2, p. 315 (nom. illegit.)
Clitocybe flaccida (Sowerby) P. Kummer (1871), Der furher in die pilzkunde, p. 124
Omphalia flaccida (Sowerby) Quelet (1886), Enchiridion fungorum in Europa media et praesertim in Gallia vigentium, p. 23
Lepista flaccida (Sowerby) Patouillard (1887), Les hymenomycetes d'Europe, anatomie generale et classification des champignons superieurs, p. 96
Clitocybe inversa var. flaccida(Sowerby) Costantin & L.M. Dufour (1891), Nouvelle flore des champignons, Edn 1, p. 27
Clitocybe subinversa Murrill (1913), Mycologia, 5(4), p. 212
Paralepista flaccida (Sowerby) Vizzini (2012), Mycotaxon, 120, p. 262 (nom actuel)

References : CD 287 ; Eyssartier et Roux p. 572
Groupe : Tricholomes
Classification : Basidiomycota / Agaricomycetes / Agaricales / Tricholomataceae
Comestibilite : Comestible
Commentaires : !! Attention au risque de confusion avec les "champignons tortionnaires",Paralepistopsis acromelalga et Paralepistopsis amoenolens !!
Volvariella surrecta (Knapp) Singer (1951) [1949] Noms francais : Volvaire parasite
Synonymes : Agaricus surrectus Knapp (1829), The journal of a naturalist, Edn 2, p. 378 (Basionyme)
Agaricus loveianus Berkeley (1836), The english flora of sir J.E. Smith, fungi, 5(2), p. 104
Volvaria loveiana (Berkeley) Gillet (1875), Les hymenomycetes, ou description de tous les champignons (fungi) qui croissent en France, p. 386
Volvariopsis loweiana (Berkeley) Murrill (1917), North American flora, 10(2), p. 140
Volvaria hypopithys subsp.* loveiana (Berkeley) Konrad & Maublanc (1927), Icones Selectae Fungorum, 1, pl. 17, fig. 2
Volvaria surrecta (Knapp) Ramsbottom (1942) [1941-42], Transactions of the British mycological Society, 25(3), p. 326
Volvariella surrecta (Knapp) Singer (1951) [1949], Lilloa, 22, p. 401 (nom actuel)

References : CD 900 ; Bon p. 198 ; Cetto 399 ; Eyssartier et Roux p. 250
Groupe : Volvaires
Classification : Basidiomycota / Agaricomycetes / Agaricales / Pluteaceae
Chapeau/Fructification : 1 a 7 cm, blanchatre a creme grisatre, un peu visqueux par temps humide puis nettement fibrilleux.
Lames/Pores : Libres, blanches puis rose.
Chair : Blanche a brunatre pale dans le stipe.
Stipe : 4-8 x 1 cm, blanc, lisse ou presque lisse avec une volve membraneuse ample blanche a creme rosatre.
Habitat : Uniquement sur vieux clitocybe nebuleux en decomposition.
Spores : 5-7 x 3-4 µm
Comestibilite : Sans interet
Commentaires : Tres rare champignon sur Clitocybe nebularis, Lepista inversa et autres.
Paralepistopsis amoenolens (Malencon) Vizzini (2012) Noms francais : Clitocybe a bonne odeur
Synonymes : Clitocybe fallaciosa Malencon (1959), Comptes rendus des seances mensuelles de la Societe des sciences naturelles et physiques du Maroc, 1, p. 23 (nom. illegit.)
Clitocybe amoenolens Malencon (1975), Flore des champignons superieurs du Maroc, 2, p. 138, pl. 9, fig. 21 (Basionyme)
Paralepistopsis amoenolens (Malencon) Vizzini (2012), Mycotaxon, 120, p. 257 (nom actuel)

References : BMBDS 149 p. 11-14 ; DM Memoire Hors Serie N° 4 : Clitocybes, Omphales et ressemblants ; Moreau P.-A. et coll. Analyse taxonomique d'une espece toxique: Clitocybe amoenolens Malencon, Cryptogamie, Mycologie 2001:22 p. 1-23 ; Eyssartier et Roux p. 574
Groupe : Clitocybes
Classification : Basidiomycota / Agaricomycetes / Agaricales / Incertae sedis
Chapeau/Fructification : 4-7 cm, d'abord hemispherique, puis convexe a plan-convexe, enfin largement deprime, mais jamais creuse en entonnoir, a marge longtemps enroulee, courtement cannelee par l'empreinte des lames, non hygrophane. Revetement legerement visqueux par temps humide, mat-givre chez les jeunes puis finement dissocie en ecailles plus ou moins redressees, roussissantes depuis l'extremite jaune-ocre clair a brun jaunatre, puis roussissant fortement a partir du centre, parfois brun rougeatre dans la vieillesse, presque toujours taches de guttules plus sombre vers le centre, la marge longtemps givree-pruineuse.
Lames/Pores : moyennement serrees, 40-55, l (3) lamellules, larges de 2-3 mm, decurrentes, nettement delimitees en haut du stipe, separables quelques heures apres la recolte mais pas sur le frais, creme blanchatre puis ochrace pale, concolores au chapeau chez les jeunes; arete entiere, concolore.
Chair : assez epaisse et un peu elastique dans le chapeau, fibreuse dans le pied, creme jaunatre pale a isabelle. Saveur fongique-subfarineuse, aprescente sur le tard. Odeur forte, aromatique, agreable, irinee, de seringat ou de jasmin, rappelant Tricholoma caligatum ou Inocybe bongardi, ecœurante a la longue.
Stipe : 2-5 x 0,4-1,2 cm, subcylindrique, parfois attenue en haut ou en bas, ou un peu renfle a la base, finement pruineux au sommet, creme ochrace, tache de roussatre a la fin; base profondement enfouie dans la litiere, a mycelium blanc, cotonneux, dense, agglomerant les aiguilles. Reaction jaunatre a KOH sur le revetement pileique (decoloration du pigment intracellulaire).
Habitat : Epicea, Meleze,
Spores : 4,3-4,97-5,6 x 3,0-3,48-4,0 µm. Q = 1,43, V =64 µm3, ovo-elliptiques a subglobuleuses, parfois un peu ovoides, a apicule tronque de 0,5-0,7 de long, lisses en microscopie optique, a paroi de 0,2 µm d'epaisseur, a couche externe tres mince, legerement cyanophile; contenu uniguttule, a cytoplasme legerement cyanophile; spores uninucleees.
Comestibilite : Toxique
Commentaires : En 1996, 5 personnes ont presente une erythermalgie 24 heures apres l'ingestion de champignons pris pour Lepista inversa (Scop.) Pat. Un collectif de 7 cas a ete reuni. Les symptomes (douleurs, brulures) evoluaient par paroxysmes, etaient calmes uniquement par des bains d'eau glacee, resistaient au traitement, et ont persiste plusieurs semaines. Ils etaient accompagnes d'un erytheme au moment des crises, et parfois d'un œdeme. L'exploration immunologique, toxicologique et de l'etat inflammatoire etait negative. L'electromyogramme a montre a 3 reprises de discretes lesions axonales. Ces troubles persistent de quelques jours a quelques mois. Il n'y a pas de signe digestif, pas d'atteinte hepatique ou renale. Ce syndrome a deja ete decrit au Japon pour le Paralepistopsis acromelalga denomme localement "champignon aux brulures" et serait du a une atteinte des fibres non myelinisees du systeme nerveux autonome par l'acide acromelique A(AA-A). References : 1- Nakamura K., Shoyama F, Toyama J., Tateishi K., "Empoisonnement par le Dokou-sassa-ko" Japanese J. Toxicol. 1987 ; 0 : 35-9. 2- Konno K., Hashimoto K., Ohfune Y., Shirahama H., Matsumoto T., Acromelic acids A and B. Potent neuroexcitatory amino acids isolated from Clitocybe acromelalga. J. Am. Chem. Soc. 1988 ; 110 : 4807-15. 3- Bessard J. et coll. Mass spectrometric determination of acromelic acid A from a new poisonous mushroom: Clitocybe amoenolens. 4 - Moreau P.-A. et coll. Analyse taxinomique d'une espece toxique : Clitocybe amoenolens Malencon. Cryptogamie, Mycologie 2001:22:1-23 L'administration per os de Clitocybe amoenolens a 4 rats a montre une perte de poids, et chez les 2 rats les plus doses une prostration, des troubles locomoteurs du train posterieur et un ery theme des pattes. L'examen en microscopie electronique des nerfs sciatiques a objective des lesions axonales et myeliniques (J4¡). Conclusion : Une nouvelle etiologie toxique d'erythermalgie a ete mise en evidence. La toxicite de Clitocybe amoenolens a ete confirmee. Il est recommande de ne plus consommer Lepista inversa, Lepista gilva et Clitocybe gibba avec lesquels il peut etre confondu.



Pour vous accompagner lors de vos sorties mycologiques, MycoDB vous recommande les guides suivants :


                       

Les accessoires indispensables pour la cueillette :