Nous sommes le 20 Novembre 2017, 19:03




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
 Histoire d'une détermination douloureuse 
Auteur Message
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Novembre 2008, 23:55
Messages: 2060
Localisation: La Grande Verrière MORVAN 71
Message Histoire d'une détermination douloureuse
Tout seul, on est seul. Avec le site, on l'est un peu moins.
Avec un ancien en face, on ne l'est plus.
Il faut pousser les portes, quémander si c'est possible. Il est rare que celui qui sait ne prenne pas de plaisir à enseigner.
Vendredi 5 décembre 2008 :
Après le contrôle des champignons du marché, je ne peux m'empêcher, pour rentabiliser le trajet en voiture, d'aller ici ou là, au gré de l'envie de l'instant. Il faut savoir laisser aller les jambes ; quelquefois elles savent ce qu'elles font. Je pense à Alexandre...
Donc, elles m'emmènent au stade d'Autun, où je passe tous les 8 jours ( presque ), depuis 20 ans.
Après les cèdres, les douglas : un sale coin, où pourtant je ramasse Auriscalpium vulgare sur cônes, puis Tricholoma terreum, Rhodocybe gemina, quelques inocybes que je laisse, et voilà un Calocybe gambosa dont j'ai déjà parlé. Enfin, un demi-cercle de champignons blancs, presque en entonnoir, dans le lierre en station claire :
3 à 6 cm de diamètre, chapeau hygrophane, glacé par le sec ( visible à la marge ) comme des clitocybes blancs, phyllophila, cerussata, pithyophila, je ne sais jamais quels noms sont valides. Pas d'odeur particulière, doux au goût, non farineux fort.
J'en ramasse 4 sur la soixantaine. Je remarque sur l'un d'eux les lames à sinus carnés ( d'un joli rose lumineux ), les autres ont les lames plutôt ochracées, typiques des clitocybes blanchis.
Lames roses = sporée ? rose, blanche, crème...
Le lendemain, sporée blanche, spores verruqueuses, hyalines, trop grandes pour les Lepista, pas de champignons ressemblant chez les Fayodia... je brasse.
C'est l'examen dans le melzer, qui colorant les spores en bleu foncé a apporté la réponse, avec la photo de Rémy sur Mycodb.
Je suis dans les Leucopaxillus, ceux à spores ornées.
LEUCOPAXILLUS RHODOLEUCUS
Les lames en réalité ne sont pas roses bien longtemps, et si on en reste à l'aspect du champignon un peu passé, on pensera à des clitocybes et on aura manqué une espèce rare.
Hélas les livres ne parlent que de ce rose si caractéristique.

Les " blancs " à lames roses ou rosâtres, de taille moyenne, plus ou moins clitocyboïdes sont nombreux et très différents les uns des autres. Pour en citer quelques uns,
Clitopilus prunulus, le meunier, est très courant. D'autres clitopiles le sont moins.
Lepista densifolia est rare.
Rhodocybe fallax est trompeur, et peut-être assez courant.
Les Ripartites, poilus ou non sont courants, sauf Ripartites odora, rare et parfumé.
Certains Hygrophorus me sont inconnus.
Tous les Clitocybes blancs qui vieillissent en ochracé sont abondants.
Et enfin notre Leucopaxillus rhodoleucus, le rose et blanc.
De quoi rêver...
Comme de se dire que si les autres, ceux qui savent étaient moins éloignés, on aurait montré le champignon, et le nom serait tombé, on aurait gagné du temps...
On n'aurait peut-être pas su quoi faire de ce temps gagné ( la pilule contre la soif du Petit Prince ).
Mais si, on se serait précipité sur une autre énigme.
Merci de m'avoir suivi jusque là.
jean pierre
Fichier(s) joint(s):
Leucopaxillus-rhodoleucus1.jpg
Leucopaxillus-rhodoleucus1.jpg [ 135.23 Kio | Vu 842 fois ]

Fichier(s) joint(s):
Leucopaxillus-rhodoleucus-s.jpg
Leucopaxillus-rhodoleucus-s.jpg [ 52.52 Kio | Vu 841 fois ]

Fichier(s) joint(s):
Leucopaxillus-rhodoleucus49.jpg
Leucopaxillus-rhodoleucus49.jpg [ 107.22 Kio | Vu 841 fois ]


07 Décembre 2008, 22:39
Profil
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Novembre 2008, 00:53
Messages: 1126
Localisation: Sorges
Message Re: Histoire d'une détermination douloureuse
Texte sympa. Heureusement qu' il t'a fait chercher sinon nous en étions privé. A plus.


08 Décembre 2008, 08:41
Profil Site Internet
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Novembre 2008, 21:33
Messages: 244
Localisation: Les Ternes (Cantal)
Message Re: Histoire d'une détermination douloureuse
Je remarque que quelques soit l’expérience et le savoir acquis, c’est le lot quotidien du mycologue que de résoudre les énigmes de Dame nature. Cela a quelque chose de rassurant pour le « mycophile » que je suis… Je vois que je ne suis pas le seul. Ceci dit, tu as mis deux jours, peut-être trois à identifier un champignon rare et imparfaitement décrit. Mon ordinateur, regorge d’images qui n’ont pas encore parlé, et j’ai un certain nombre d’énigmes qui remontent à l’acquisition de mon appareil photographique. :oops:

Force est de constater que je suis un bien piètre enquêteur, et que le chemin qu’il me reste à parcourir est encore long. J’ai le temps, et vous me donnez l’envie :).

Merci, bonne journée à tous.


08 Décembre 2008, 10:07
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot], Google [Bot], Majestic-12 [Bot] et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by Vjacheslav Trushkin for Free Forums/DivisionCore.
Traduction par: phpBB-fr.com